#menu-mobile

Choisissez la chirurgie qui vous correspond

retour

Lifting de la face interne des bras

Définition

Le relâchement de la peau du bras est très fréquent car c’est un des membres du corps le plus sollicité dans nos gestes quotidiens et la peau y est très fine. Avec les variations de poids, elle se détend facilement mais s’abîme donc reste souvent relâchée après une perte de poids.

Il est possible de remédier à ce relâchement cutané grâce à un lifting de la face interne du bras. Il s’agit de retendre la peau de la face interne des bras.

Lorsque ce relâchement cutané fait suite à une perte de poids importante ou dans le cadre de séquelles de l’obésité, ce geste est souvent associé à une liposuccion (ou lipoaspiration) du bras.

Avant l'intervention

Une à deux consultations sont nécessaires avant l’intervention. Il doit s’écouler un délai légal de réflexion de 15 jours minimum entre la première consultation et la date d’intervention.

C’est lors de ces rendez-vous que le chirurgien entend les besoins de son patient et que le dialogue s’instaure.

Le Dr. Paradol procédera ensuite à un examen médical détaillé s’assurant qu’aucun antécédent médical ne vient contre-indiquer l’opération. Il déterminera également précisément les zones à traiter.

Lorsqu’une date d’intervention est fixée, un rendez-vous avec l’anesthésiste est programmé, au plus tard 48 heures avant l’intervention. Le chirurgien prescrira un bilan sanguin.

Le tabac peut retarder la cicatrisation avec un risque que la cicatrice soit moins belle. L’arrêt du tabac est donc recommandé au moins 2 mois avant l’intervention.

Définition

Dans de rares cas de séquelles d’obésité, l’Assurance Maladie prend en charge l’intervention. Le Dr Paradol instruit un dossier que le patient transmettra à l’organisme de prise en charge. C’est le médecin conseil de l’Assurance Maladie qui donnera son accord ou son refus pour la prise en charge.

l'intervention

Elle est réalisée sous anesthésie générale.

Le but de l’intervention est de supprimer la graisse s’il y a lieu par une liposuccion, d’enlever la peau en excès et de retendre les tissus.

Deux types d’incisions sont possibles.

La première est pratiquée le long de la face interne du bras ; elle est verticale. Elle s’adresse principalement aux cas de relâchement cutané les plus importants, ressentant également bien souvent une gêne dans leurs mouvements.

lifting bras1  

La deuxième est pratiquée dans le pli de l’aisselle, elle est horizontale. Elle est plus discrète mais s’adresse aux patients présentant un relâchement modéré principalement dans la partie supérieure du bras.

  Lifting bras 2

L’intervention dure 1 à 2 heures. Elle est réalisée sous anesthésie générale pour les relâchements importants et sous anesthésie locale complétée par l’administration de tranquillisants ou sous anesthésie locale simple pour les relâchements modérés. La décision est discutée entre le patient, le chirurgien et l’anesthésiste et dépend des antécédents médicaux et du souhait du patient.

Le patient est ensuite dirigé en salle de réveil. Après le passage du chirurgien, il est transféré dans sa chambre. C’est le chirurgien qui valide la sortie du patient. Elle a lieu généralement le jour même pour les relâchements modérés et à 48 heures plus tard pour les interventions plus lourdes.

 

Après l'intervention

Les douleurs ressenties après l’opération sont modérées et sont surtout ressenties comme des tiraillements et des élancements. Elles sont bien prises en charge par un traitement antalgique adapté.

Le patient doit prévoir une indisponibilité professionnelle de quelques jours à 1 mois. La durée dépendra du poste occupé. Au bout de 2 mois, la pratique du sport peut être reprise progressivement. Il est important de ne pas faire de mouvement d’étirement brusque durant la période de cicatrisation.

La cicatrice, rosée pendant les 3 premiers mois, s’estompe à partir du 5ème mois et arrive au maximum de sa discrétion en 1 à 2 ans. Aucune exposition au soleil n’est autorisée pendant la première année.

 

Point clés

  • Une journée à 2 nuits d’hospitalisation
  • Port des pansements pendant 8 à 15 jours
  • Port d’un panty de contention pendant 1 mois
  • Premiers résultats à 3 ou 4 mois
  • Résultats définitifs à 1 an
  • Une à trois semaines d’indisponibilité professionnelle
  • Un mois minimum sans port de charge (y compris panier de provisions)
  • Deux à trois mois sans activité sportive
 

Pour plus d'informations, veuillez consulter les fiches d'informations de la SOFCPRE

 

Rétro-planning

• 2 à 3 mois avant la chirurgie

   - Prise de rendez-vous

   - 1ère consultation et élaboration du devis

• 1 mois avant la chirurgie

   - 2° consultation

   - Consultation d'anesthésie et bilan pré-opératoire

• Chirurgie

   - J0: hospitalisation, intervention et retour à domicile pour les anesthésies locales

   - J2: retour à domicile pour les anesthésie générales

• Période Post-opératoire

   - J 5 - J21 : reprise du travail et contrôle post-opératoire

   - J 21 : massage des cicatrices

   - J 28 : arrêt du port du panty de contention et reprise progressive du port de charge

   - A 2 mois : reprise du sport

• Surveillance

   - Entre 4 et 6 mois : 2° visite de controle

   - A 1an : résultat définitif

• Suivi

   - Contrôle annuel

Résultat

Les patients ayant eu recours à un lifting de bras sont en général très satisfaits, d’autant plus lorsqu’ils exprimaient une gêne dans leurs mouvements avant l’opération.

Pour les patients ayant nécessité une incision verticale sur la face interne du bras, la cicatrice reste visible, même si elle s’estompe avec le temps. Mais le confort gagné dans leurs mouvements leur fait vite oublier la cicatrice.

Les patients ayant pu bénéficié d’une cicatrice au creux de l’aisselle ont très peu de séquelle esthétique.

Il est très fréquent que cette démarche s’accompagne d’une reprise en main de son hygiène de vie. Dans le cas des séquelles d’obésité, cette opération fait partie d’un processus psychologique qui permet aux patients de concrétiser leur perte de poids.

photo

Définition

0

Définition

lifting-de-la-face-interne-du-bras

Définition

Lifting de la face interne des bras

Définition

59

Définition

Le lifting de la face interne des bras permet de remédier à un relâchement cutané du bras. Il s’agit de retendre la peau de la face interne des bras grâce à cette intervention.