#menu-mobile

Choisissez la chirurgie qui vous correspond

retour

AUGMENTATION MAMMAIRE : LES REPONSES A VOS QUESTIONS

Docteur Paradol, comment procède t’on à une augmentation mammaire ?

Il existe deux techniques chirurgicales d’augmentation mammaire.

La plus courante et la plus utilisée est la pose de prothèses mammaires. Il s’agit d’insérer des prothèses en silicone sur ou sous le muscle pectoral en fonction de la morphologie de la patiente. Le choix du modèle se fait en consultation. Il faut tenir compte du choix de la patiente, de sa morphologie et de ce qu’il est raisonnable de faire. Plusieurs rendez-vous peuvent être nécessaires afin de confirmer le choix de la patiente. L’augmentation mammaire change la morphologie de la patiente. Elle doit être sûre de sa nouvelle silhouette.

Une deuxième technique consiste à coupler l’augmentation mammaire avec une liposuccion. On l’appelle le lipofilling ou lipo-augmentation mammaire. Le chirurgien prélève de la graisse en excès sur une partie du corps de la patiente pour la lui réinjecter dans la poitrine. Cette technique d’autogreffe à l’avantage de ne présenter aucun risque de rejet puisque qu’il s’agit des propres tissus de la patiente. Le résultat obtenu est très naturel. Elle s’adresse toutefois aux patientes souhaitant avoir recours à une augmentation modérée de leur poitrine.

Comment choisi-t’on l’une ou l’autre des techniques d’augmentation mammaire

Un bon dialogue avec votre chirurgien vous amènera naturellement vers l’une ou l’autre de ces deux techniques. Le but d’une augmentation mammaire est d’améliorer sa silhouette, c’est donc en fonction de la morphologie de la patiente et de son histoire  que le chirurgien choisira l’une ou l’autre des techniques. Toujours en accord avec la patiente, naturellement. Comme pour toute autre opération, la confiance entre le chirurgien et sa patiente est au coeur de la réussite d’une augmentation mammaire.

Est-ce une opération douloureuse ?

ll faut laisser au corps le temps de s’adapter à sa nouvelle morphologie. Les prothèses doivent prendre leur place et les tissus s’adapter à cette nouvelle géographie du corps. Nous accompagnons les patientes au moyen d’antalgiques qui prennent très bien en charge la douleur. Les douleurs sont bien acceptées et durent une petite semaine.

AUGMENTATION MAMMAIRE

AUGMENTATION MAMMAIRE

74

60